Où en est David Layani ?

inZeBlue

Active member
Une revue de presse sur 15 ans d'Atos montre que la société n'a jamais fait de croissance organique à la hauteur de ses compétiteurs.
Supprimer des têtes ne va pas faire exploser la marge.

Atos était confortablement installée sur le marché un peu désuet aujourd'hui du BPO (Business Process Outsourcing - lien - ça date de la fin années 90), marché plutôt sûr (gros clients, fonctions importantes externalisées) mais qui se fait grignoter.

Elle y est probablement restée pour les raisons très rationnelles du dilemne de l'innovateur de Clayton Christensen, bien expliquées dans cette vidéo :


En 2021 encore, Atos était prête à mettre 10 milliards pour DXC afin d'être leader sur ce marché...

Victime célèbre du même dilemne : Kodak. C'est plus compliqué que l'on ne pense : https://philippesilberzahn.com/2012/01/23/fin-de-kodak-victime-dilemme-de-linnovateur/

[...]
Le modèle d’affaire détermine les opportunités que nous trouvons attrayantes, et celles que nous trouvons non attrayante. En l’occurrence, le modèle d’affaire de Kodak rendait la photo numérique non attrayante. L’ancien est certes condamné, mais il fournit à l’entreprise la majorité de ses ressources et ne peut donc être ignoré; le nouveau représente l’avenir, mais sans garantie de réussite et il ne fournit encore que peu de ressources et n’obtient donc pas de voix au chapitre.
[...]

Même chose certainement pour les activités "traditionnelles" d'Atos.

my 2 cents
 
Dernière édition:

jato

Member
Ils sont certainement entrain de se mettre d'accord pour faire le nettoyage entre Onepoint et Airbus. Ils vont pas attendre la saint glinglin....
 

Stock Update

Membres en ligne

Statistiques du forum

Sujets
2 884
Messages
30 758
Membres
639
Dernier membre
Sakkrahbudjah Yah
Haut